Concours étudiant des Premiers Peuples

 

 

La Fondation Métropolis bleu est fière d’annoncer les gagnants de cette deuxième édition du concours d’essais étudiants des Premiers Peuples.
Cette année, neuf universités canadiennes francophones et anglophones de cinq provinces au pays y ont participé. Les étudiants ont rédigé plusieurs essais engagés sur des enjeux tels que les préjugés, la discrimination, la responsabilité des uns et des autres, mais aussi, l’espoir.
Ce concours a pour objectif d’inciter les étudiants universitaires à développer une réflexion critique et innovante tout en favorisant l’intérêt pour les Premiers Peuples et les enjeux canadiens entourant le sujet. Il s’appuie sur les valeurs fondamentales de la Fondation Metropolis bleu en incluant la diversité culturelle et linguistique, la qualité et l’inclusion sociale ainsi que la promotion de la lecture chez les jeunes. Les deux universitaires gagnants de cette édition du concours ont su refléter ces valeurs de façon exceptionnelle avec la rédaction d’un essai inspiré d’un extrait d’un ouvrage littéraire récemment publié par un gagnant du Prix des Premiers Peuples.

 

GAGNANTE 2019, PRIX ÉTUDIANT POUR LA RÉDACTION D’UN ESSAI EN FRANÇAIS

Coline Souihol, étudiante de deuxième cycle en Médias et Récits autochtones à l’Université de Montréal, pour son essai intitulé La responsabilité du conteur d’histoire face aux perceptions historiques d’après un extrait de Permettez-moi de vous distraire de Thomas King, lauréat du Prix des Premiers Peuples 2016.
L’étudiante offrira une prestation de son texte dans le cadre de l’événement du Festival littéraire Metropolis bleu, Les souffrances des uns, la parole des autres : Qui les dira sans trahir? au Musée McCord, le dimanche 5 mai 2019, à 14 h 00.
Pour découvrir l’essai gagnant, cliquez ici.

 

GAGNANT 2019, PRIX ÉTUDIANT POUR LA RÉDACTION D’UN ESSAI EN ANGLAIS

Matthew John Micheal LeBlanc, étudiant en Soins infirmiers à l’Université du Nouveau-Brunswick, pour son essai intitulé Understanding the Indian Condition d’après un extrait de Heart Berries de Terese Marie Mailhot, lauréate du Prix des Premiers Peuples 2019.
L’étudiant offrira une prestation de son texte dans le cadre de la remise du Prix des Premiers Peuples le samedi 4 mai 2019, à 13 h 00, à l’Espace Godin.
Pour découvrir l’essai gagnant, cliquez ici.

 

GAGNANTE DE LA CÉRÉMONIE DE REMISE DES PRIX 2019

Terese Marie Mailhot, appartenant au peuple autochtone Seabird Island, de la Colombie-Britannique, reçoit le Prix des Premiers Peuples 2019 pour son récit Heart Berries, inscrit parmi les meilleurs vendeurs du New York Times.

 

 

APERÇU DU PRIX LITTÉRAIRE DES PREMIERS PEUPLES

En 2019, Metropolis bleu célèbre la cinquième année de son Prix littéraire des Premiers Peuples. Ce prix est rendu possible grâce aux généreuses contributions de la Fondation de la famille McConnell (principal soutien), de la Fondation de la famille Chadha et de la Fondation Metropolis bleu.

Les lauréats des éditions précédentes du prix sont Marie Annharte Baker (2015), Thomas King (2016), David Treuer (2017) et Lee Maracle (2018).

Si vous enseignez en Études des Premiers Peuples ou en Littérature des Premiers Peuples et souhaitez savoir comment votre université peut participer à notre prochaine édition, veuillez contacter :

Frédérick.gaudin-laurin@metropolisbleu.org