Cativo veut détruire le monde

cativo_670X242

Imprimez notre fiche parents: PDF – Atelier, Cativo veut détruire le monde !

 

Cativo, en italien, veut dire « vilain ». J’ai profité de mes vacances d’été pour réaliser cet atelier créatif en très bonne compagnie et solliciter les idées et les dessins de mon ami Nicola et de ses garçons, en prévision d’une grande plateforme que Metropolis bleu lancera cet automne et qui présentera des histoires de chiens et de chats… La famille Ferrazza adore les chiens et les chats, qui le leur rendent bien. J’ai donc eu l’occasion de faire la connaissance de la chatte siamoise Dora et du chien saucisse Tchekhov. Massimo, 10 ans, et Raphaël, 12 ans, nous ont permis d’éviter de justesse qu’une grande catastrophe ne s’abatte sur la Maison Blanche, ce que je vais vous raconter à présent. L’aîné Ferrazza, Lucas, était en vacances chez ses grands-parents de Rimouski au moment de réaliser cet atelier ; mais il vous a réservé pour cet automne un texte inédit impliquant de nouveau Tchekhov (qui est en voie de devenir la mascotte officielle de notre Festival des enfants – TD Metropolis bleu).

 

Quand chats et chiens s’entendent à merveille…

Dora et Diego étaient les chats siamois des Ferrazza. Malheureusement, Diego a disparu (dans la vraie vie) ; mais nous avons cependant choisi d’en faire un personnage de notre histoire, tout comme Tchekhov, leur adorable teckel. Sachez que, malgré les rumeurs qui courent dans le monde animalier, chiens et chats font souvent bon ménage. Nos trois protagonistes cohabitent en toute harmonie jusqu’au jour où Cativo les kidnappe afin de s’emparer de leurs superpouvoirs. La combinaison des pouvoirs de ces bêtes pas bêtes du tout, permettra à Cativo de prendre possession d’une arme qui peut détruire le monde et qui est cachée sous une voûte, dans les sous-sols de la Maison Blanche. Petite réflexion en équipe… Toute candide que je suis, je me lance, avec les garçons, dans un questionnement existentiel : « Il semble que tous les vilains au monde aient une folle envie de détruire la planète. Mais une fois qu’elle sera détruite, où diantre vont-ils stationner leurs voitures ? » Raphaël et moi convenons que les vilains ne sont pas très intelligents au final, et nous sommes ravis qu’ils n’arrivent jamais à réaliser leur dessein maléfique. De retour avec Cativo… S’il sait lire dans les pensées comme Diego, voler comme la chatte Dora et déjouer les coffres-forts et les systèmes d’alarme comme Tchekhov, Cativo pourra certainement s’infiltrer à la Maison Blanche et accéder à la salle de sécurité maximum pour voler l’arme fatale.

Maison blanche

Au sujet de l’arme fatale…

Raphaël m’explique que cette arme a été développée par l’armée américaine, du moins en partie, car par manque de fonds, le projet a été suspendu et l’arme, mise en sécurité dans la résidence même du président des États-Unis. Cativo ne semble pas au courant que l’objet de son plus sombre désir n’a pas tous ses boulons… Apparemment, Cativo a mal fait ses devoirs et ne consulte pas le Facebook du Président ! Toujours est-il que notre vilain entend voler au-dessus des radars de la Maison Blanche, grimper les murs, lire dans les pensées des quelques gardes de sécurité et agents secrets qui croiseront son chemin, trouver la combinaison de la chambre forte puis survoler à nouveau les rayons lumineux du système d’alarme, comme dans Mission : Impossible !

 

Super Nick à la rescousse!

Notre papa héros s’est fait attendre… mais le voici qui entre en scène avec son superpouvoir lui permettant de déplacer les objets à distance. Ayant tôt fait de repérer Cativo à l’oeuvre et sachant précisément où il se situe, Super Nick éventre le plancher de la salle de bain du Président, qui est justement située deux étages au-dessus de la chambre forte. Avec la puissance de sa redoutable concentration, il arrache les clous du plancher et écarte les poutres de soutien, ce qui a pour résultat spectaculaire de faire s’écrouler la salle de bain du Président sur la tête de Cativo. Signalons au passage que le Président était en train de faire sa toilette et qu’il se prélassait dans son immense baignoire au même moment ! C’est donc le président des États-Unis, aidé, avouons-le, par Super Nick, qui a sauvé le monde en s’écrasant sur la tête de Cativo avant que ce dernier ne puisse mettre la main sur l’arme fatale.

 

Le profil de nos super-héros

Un super-héros ne serait pas attachant ni crédible s’il n’était doté non seulement de grandes qualités de coeur et de pouvoirs invincibles, mais aussi de quelques défauts. Je suis d’avis que les êtres parfaits, s’ils existaient, seraient d’un ennui mortel ! J’ai donc invité Massimo et Raphaël à réfléchir aux forces et aux faiblesses de nos personnages.

 

Super Nick : fort, intelligent, courageux. Son superpouvoir : il déplace et contrôle les objets à distance. Son petit défaut ? Il est impatient !

TchekovTchekhov : perspicace, habile, futé. Son superpouvoir : il possède la magie des chiffres et peut donc trouver toutes les combinaisons du monde (et ouvrir les coffres considérés comme impossibles à forcer) et peut résoudre toutes les énigmes mathématiques. Son défaut : une petite faiblesse urinaire, comme bien des teckels !

 

 

DoraDiego, le chat siamois mâle : rapide comme l’éclair, astucieux et vif d’esprit, il a le pouvoir de lire dans les pensées. Son petit défaut ? Diego est un roi de l’évasion, mais n’ayant aucun sens de l’orientation, du coup, il se perd souvent…

 

 

 

Dora, la chatte siamoise : puissante, élégante, brillante. Son superpouvoir est d’être capable de voler et d’escalader toutes les surfaces au monde ! Son petit défaut : elle jacasse constamment !

 

 

Intelligents, beaux garçons et particulièrement volubiles, les frères Ferrazza, ont aussi des superpouvoirs…

 

Raphael

 

Super Massimo est un expert en arts martiaux. Son kick est redoutable et son superpouvoir est d’avoir des super réflexes.

 

 

 

 

Massimo

 

Super Raphaël a l’odorat super développé et le pouvoir de détecter une pizza ou du popcorn à 10 km (ce qui est presque vrai dans la vie de notre jeune auteur !). Malgré notre délirante imagination, nous n’avons pas été en mesure d’utiliser ce superpouvoir dans la présente histoire…

 

Consignes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partagez vos ateliers avec nous. Nous les diffuserons sur la page Facebook de Metropolis bleu avec plaisir (https://www.facebook.com/bluemetbleu).

 

William St-Hilaire offre un nombre limité d’ateliers créatifs en famille et ce, gracieusement. Pour réserver votre atelier à la maison, communiquez avec nous : william@metropolisbleu.org